Le slot-racing, c’est quoi ?

Il s’agit de course de voitures miniatures sur circuit électrique.

Littéralement « Slot » signifie rainure en anglais. Les voitures sont équipées d’un guide en plastiques qui s’insère dans la rainure des rails.

Le Slot-Racing analogique

Le pilote contrôle l’accélération et le freinage de la voiture à l’aide d’une poignée qui fait varier la tension dans le rail auquel la poignée est connectée.

La piste des Marmousets est analogique.

Le Slot-Racing numérique

Le pilote contrôle l’accélération et le freinage de la voiture à l’aide de sa poignée ET il peut changer de voie lorsqu’il arrive sur un aiguillage.

Pour cela, chaque voiture est équipée d’une puce qui est contrôlée à distance par la poignée.

Un rail droit de changement de voie Scalextric.

Le numérique permet à rouler à plus de pilotes que le nombre de voies d’origine de la piste.

Les inconvénients sont plus de chocs avec les autres voitures, la nécessité d’acheter une/des puce(s) pour les voitures.

Les voitures analogiques ne peuvent rouler sur la piste avec les voitures numériques. Les voitures équipées en numérique peuvent rouler en analogique.

Pilote-t-on vraiment sa voiture ?

La complexité de la discipline vient du fait que la trajectoire en virage est gérée par … la piste. Il n’est pas possible de sortir plus large pour compenser une entrée audacieuse.

Le pilotage consiste à saisir le moment où déclencher l’accélération et le moment où freiner (lâcher la gâchette sur la poignée). Pour accélérer tôt et freiner tard, il faut aussi une voiture bien réglée.

Les maîtres mots sont régularité et précision.

Une voiture réglée ?

Les voitures sont équipées d’un aimant lors de l’achat – « en sortie de boite » comme on dit.

L’aimant colle la voiture sur la piste. Laisser l’aimant est conseillé pour les débutants et les très jeunes pilotes. La voiture pardonnera beaucoup et supprimera quasiment la partie pilotage.

Après quelques tours, vous enlèverez cet aimant car il n’y a rien de tel pour l’adrénaline que de prendre un virage « à la limite ». C’est là que la mécanique et les réglages interviennent.

Les premiers réglages et changements que vous ferez seront changer de pneus et lester votre chassis.

Les chassis type loisir (Scalextric, Carrera etc) ne proposent pas de réglages.

Un châssis Scalextric typé loisir.

Les châssis type compétition proposent quant à eux plus d’options comme un réglage de mobilité de berceau moteur, hauteur de caisse, suspensions (en rally), transmission etc … .

Chassis compétition Scaleauto American Body échelle 1/32.

Ces châssis sont bien plus léger et équipés de moteurs puissants. La hauteur des roues peut être ajustée, le guide changé, le berceau moteur est mobile pour absorber le couple du moteur.

Continuer avec « S’équiper pour le slot« .

About

Vous aimerez peut-être

One thought on “Le slot-racing, c’est quoi ?

  1. S’équiper pour le slot – CLM94

    février 27, 2020 at 9:48

    […] article faite suite à « Le slot-racing, c’est quoi ?« . Nous allons voir ici comment s’équiper quel budget prévoir pour notre […]

Commentaires fermés